La partie avant

LA PARTIE AVANT

 

 

La fourche était une des rares pièces qui avait l’air en bon état.

Malgré tout, un contrôle s’imposait.

  1. Les tés.

Ce sont 2 règles posées sur les bras de fourche qui vont nous dire si les tés sont tordus.

Il faut que les règles soient parallèles, sinon….

Comme on peut le constater, ce n’est pas vraiment le cas….

  1. les bras de fourche.

Contrôle de la rectitude :

On sépare le tube du fourreau pour les contrôler séparément :

Tube posé sur 2 vés de contrôle, grâce à un comparateur, nous allons mesurer le voile :

 

Comparateur

Un marbre pour poser le support magnétique du compararteur aurait été préferable et puis le pied de fourche qui tappe dans l’établi, c’est pas top….tant pis on rusera.

Même chose avec le fourreau :

Voyons les valeurs :

66 centièmes de millimètre de voile…quand le constructeur donne 0,00mm de tolérance.

Conclusions : les tés, tubes, fourreaux sont tordus….reste plus qu’à trouver une nouvelle fourche. Les boules….

  1. La roue avant :

On a bien essayé de relever le voile au comparateur, mais au bout de 10 essais, on a laissé tomber et avons décrété que la roue était sans doute foutue….

Mais on a pu récupérer le bouchon de valve…super !

Une jante d’Hayabusa trouvée sur les petites annonces fera parfaitement l’affaire.

Un petit contrôle au comparateur pour s’assurer que tout va bien et hop !

 

  1. Les disques :

L’achat d’une paire de disques s’imposait, une fois montés sur la jante, rebelote : contrôles !

Contrôle du voile :

Contrôle de l’épaisseur avec un micromètre:

1 

 

Le train avant est enfin conforme, allons voir à l’arrière maintenant.

 

Le train arrière

Le moteur

Le montage